Numérique et analogique

Le terme "analogique" est dérivé du grec et synonyme de "similaire" ou "équivalent". Cela signifie ici que la restitution d'une image ou d'un son résulte d'un processus "équivalent" à celui de sa production. Avec la télévision analogique, les valeurs associées à la luminosité et aux couleurs sont enregistrées et diffusées sous forme de signaux analogiques, avant d'être restituées sur le récepteur "d'une manière analogue" au signal initial. Dans le cas de la télévision numérique, les valeurs analogiques sont converties en signaux numériques lors de leur enregistrement. Chaque point image reçoit une "valeur chiffrée" correspondant à sa couleur et à sa luminosité. Cette valeur est convertie en signal analogique par le récepteur pour l'affichage à l'écran.

A l'heure actuelle, des signaux analogiques et numériques sont distribués par le câble. La réception des programmes numériques normalement nécessite un terminal spécifique appelé décodeur, que l'on trouve chez le câblo-opérateur le plus souvent.

L’offre de récepteurs câble numérique (DVB-C) augmente. Pour savoir quel est l’appareil qu’il vous faut, renseignez-vous auprès d’un revendeur ou de votre câblo-opérateur.